7 Questions à Karine Sebban

Des couleurs vives, de la peinture à la chaux, ça vous dit quelque chose ? Retrouvez cette semaine l'interview de la jolie peintre française originaire du sud de la France, Karine Sebban !

La peintre française Karine Sebban

Karine, vous êtes peintre et co-gérante d'une boutique d'objets d'intérieur, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?


J'ai créé il y a maintenant presque 2 ans, aimé avec ma sœur. C'est un univers bohème et poétique qui s'articule autour de l'argile et du papier pour sublimer l'intérieur de la maison. Je suis la créatrice d'objets qui décore les murs de la maison avec une recherche permanente de la singularité. Ce sont des pièces uniques produites en éditions limitées.

Comment arrivez-vous à concilier les deux métiers ?


Ces deux activités se rejoignent, et parfois se complètent. Je peins depuis plusieurs années maintenant, j'ai dévoilé mon travail il y a 5 ans environ très progressivement. L'envie de travailler la matière plus en volume s'est concrétisée en créant aimé. Mais je garde toujours dans ma tête le travail que j 'affectionne tant ; celui de la chaux que j 'applique à l'aide de la taloche sur la toile.

Ces deux activités ont une place essentielle dans mon quotidien.


La couleur joue un rôle primordial dans vos peintures, comment la travaillez-vous ?


La couleur, j'ai la chance de pouvoir la créer, peindre est une forme de langage, pouvoir communiquer autrement par les mots. les couleurs chaudes ... froides, celle qui ont du peps, de l'énergie, de la douceur.


Dans quel style d'art vous définiriez-vous ?


C'est difficile pour moi de m'inscrire dans une catégorie. Je peins plus à l'instinct, c'est toujours une émotion que je retranscris au travers de mon travail.


Comment procédez-vous pour la création d'une toile ?


Comme je vous le disais je travaille à l'instinct, l'émotion, un sentiment, une rencontre. Et après la couleur est choisie, et je la pose à l'aide de la taloche, ma partenaire qui m'aide à dompter cette matière pour la laisser mate ou bien la ferrer pour la rendre brillante.


Quelles sont vos influences ?

Je suis totalement autodidacte, c'est un univers que je connais peu. Pour moi, l'art est tout autour de moi, dans notre quotidien. Mon enfance, mes origines m'inspirent et m'influencent très certainement.

J'ai bien sûr quelques artistes en référence comme l'incontournable Pierre SOULAGE, Jean DUBUFFET pour ses sculptures et ses traits en noir et blanc, Julian OPIE pour son minimalisme, Hopper pour le choix de ses couleurs qui rechauffent ses scènes qui vous invitent à rentrer dans le tableau direct ! et Fabienne VERDIER pour son travail monumental qui me fait rêver.

Pourquoi avoir choisi la peinture à la chaux pour vos œuvres ?


J'ai choisi la peinture à la chaux car c'est une matière minérale qui a une consistance un peu lourde, et puis elle me semble vivante. Quand elle sèche, elle se métamorphose, elle réagit toujours différemment, elle est pleine de surprise. C'est pour cela que tout à l' heure j'employais le mot dompter ( rire ...)


A lire également :


7 questions à Dina Baitassova




© 2020- La Maison Melem France, galerie d'art & design  créé par l'agence Marina Communication

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon