7 questions à Laura Tolen

Aujourd’hui la rédaction de la Maison Melem France rencontre Laura Tolen pour lui poser 7 questions. Jeune artiste très prometteuse qui, on l’espère, fera beaucoup parler d’elle cette année !



Bonjour Laura, pouvez-vous vous présenter à nos lectrices en quelques mots ?

Je m’appelle Laura Tolen, et je suis artiste plasticienne. D’origine franco-camerounaise, je vis et travaille actuellement à Paris. Je pratique principalement le dessin (crayon, encre…) et la peinture (aquarelle et huile).



Quel est votre parcours ?

J’ai grandi à Yaoundé puis à Douala, au Cameroun, et après le bac je me suis installée à Paris dans le but de faire des études d’art. J’ai fait un an à Prép’art afin de me préparer aux concours des écoles d’art, puis j’ai intégré les Beaux-Arts de Paris, où j’ai obtenu mon diplôme en 2020. J’ai eu l’occasion de participer à des expositions collectives à Paris, à Douala, et à Rorà en Italie.



Quelles sont vos inspirations pour vos œuvres ?

Mes inspirations principales sont mon histoire et celle de ma famille, ainsi que l’impact que les mémoires collectives et individuelles ont sur nous en tant qu’individus. Je me nourris également des lieux que je visite, et des moments du quotidien.






Pourquoi avoir choisi la peinture figurative ?

J’ai toujours beaucoup aimé et été inspirée par la peinture figurative. Plus jeune, j’ai notamment été frappée par les œuvres du Caravage et son utilisation du clair-obscur. Je trouve aussi qu’il y a quelque chose de puissant dans le fait de représenter un sujet concret tout en y intégrant sa propre subjectivité. Une scène anodine peut ainsi être transcendée et transformée en autre chose.


Quelle est l’œuvre dont vous êtes la plus fière et pourquoi ?

Probablement l’œuvre intitulée « Immuable ». C’est le plus grand dessin que j’ai réalisé à ce jour (il fait 1m30 par 1m20), et il est très détaillé. Cela m’a pris beaucoup de temps et d’énergie, mais je suis très contente du résultat final. Ce dessin m’a aussi permis de repousser mes limites et d’essayer de nouvelles choses au niveau de la composition et de la technique.



Dernièrement vous avez participé à l’exposition Intimité avec l’artiste Léa Toutain, pourquoi avoir choisi le thème de la temporalité ?

J’ai toujours été intéressée par la temporalité, par les liens entre passé, présent et futur. C’est pour ça que j’adore la science-fiction et l’afrofuturisme ! Je ne pense pas que le temps soit linéaire, bien qu’il soit souvent perçu comme tel. Je pense que notre passé nourrit notre présent, et nous aide à créer notre futur. J’ai donc voulu travailler sur la transmission de la mémoire (et donc du passé) à travers mon histoire et celle de ma famille.


Que voulez-vous partager à travers votre art ?

Principalement des émotions. Je souhaite que les gens ressentent quelque chose en voyant mes œuvres.



Vous pouvez retrouver la talentueuse Laura Tolen sur INSTAGRAM : @_lauratolen

et sur son site : lauratolen.cargo.site